vendredi , 19 avril 2019

Bois d’oeuvre: le Canada mise sur l’ALENA pour abolir les droits compensateurs

Le Canada se rabat sur l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) pour mettre fin aux droits compensateurs que lui imposent les États-Unis sur le bois d’oeuvre. Une lettre d’un avocat canadien a été livrée en personne, mardi, au secrétariat américain de l’ALENA à Washington pour demander à un comité d’examiner «la décision finale du département américain du Commerce dans l’enquête sur les droits compensateurs du bois d’oeuvre du Canada». Dans un communiqué, la ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland s’est engagée à «défendre fermement l’industrie du bois d’oeuvre du Canada». Cette contestation s’est faite en vertu du chapitre 19 de l’ALENA, qui est dans la ligne de mire du président Donald Trump dans le cadre de la renégociation de l’accord commercial entre les États-Unis, le Canada et le Mexique.

Lire l’article original

Déjeuner des chefs

Voir aussi

Tricentris et RV² Technologies (Groupe SiliCycle): une entente de 100 millions $ pour le recyclage du verre au Québec

LACHUTE  – RV² Technologies, une filiale du Groupe SiliCycle, et Tricentris, deux leaders de leur domaine …