jeudi , 17 octobre 2019

Création d’une Chaire de recherche sur la pyrrhotite

Une collaboration entre le Conseil national de recherches du Canada (CNRC), le Gouvernement du Québec et l’Université Laval a été entamée pour trouver une solution aux problèmes qui découlent de la présence de pyrrhotite dans le béton. Ce projet, d’une valeur de 4,9 millions de dollars, sera d’une durée de quatre ans. Le financement sera assuré par le CNRC et la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) et ses partenaires, dont la Société d’habitation du Québec (SHQ) et Garantie de construction résidentielle. La pyrrhotite est un sulfure de fer que l’on retrouve parfois dans les agrégats de béton. Des réactions indésirables entre celle-ci et le ciment qui se trouve dans le béton ont endommagé des milliers de bâtiments de la région de Trois-Rivières. Bien qu’il existe des tests visant à détecter les sulfures réactifs dans les agrégats de béton, ceux-ci n’ont pas encore été entièrement perfectionnés ni validés.

Lire le texte original

Déjeuner des chefs

Voir aussi

PurCann Pharma : nouveau leader mondial en extraction et purification de molécules d’intérêts issues du cannabis et chanvre [VIDEO]

Au cours des 25 dernières années, la firme SiliCycle a développé, fabriqué et commercialisé des …