vendredi , 19 avril 2019

Desserte maritime des Îles-de-la-Madeleine – Le ministre des Transports confirme la reprise de l’analyse et annonce des consultations

CAP-AUX-MEULES, QC, le 17 janv. 2019 – Le ministre des Transports et ministre responsable de l’Estrie, François Bonnardel, était de passage aux Îles-de-la-Madeleine ce jeudi afin de confirmer que le gouvernement du Québec reprend l’analyse complète du dossier lié à la desserte maritime aux Îles-de-la-Madeleine. Du même coup, il annonce la tenue de consultations pour déterminer les besoins des Madelinots. Étant donné que le modèle d’affaires proposé par l’ancien gouvernement pour cette desserte maritime n’a pas fait l’objet d’études suffisantes et des consultations requises, l’abrogation du décret concluant un contrat de service de gré à gré avec Navigation Madeleine inc. permettra un temps d’arrêt pour déterminer le scénario optimal à mettre en place pour la communauté des Îles-de-la-Madeleine. Les consultations se dérouleront rapidement au cours des prochaines semaines. La mobilité des citoyens partout au Québec est une préoccupation pour le nouveau gouvernement du Québec, tout comme le respect de la capacité de payer des contribuables. Cette décision se veut responsable et annule une annonce purement électoraliste de l’ancien gouvernement. Le gouvernement comprend bien l’importance de la desserte maritime pour les Madelinots, et c’est pourquoi les différents partenaires devront faire rapport d’ici le 12 juin prochain au Conseil des ministres en vue d’une prise de décision sur le scénario optimal de desserte maritime. Citations : «?Le contrat de desserte maritime des Îles-de-la-Madeleine octroyé à Navigation Madeleine inc. a été accordé par l’ancien gouvernement dans une perspective purement électoraliste, et cette démarche soulève plusieurs préoccupations. Comme il n’existe aucune étude sur les besoins réels des Madelinots, notre gouvernement a pris une décision responsable qui nous permettra de réviser le modèle d’affaires proposé afin d’optimiser les services offerts, ce qui est non seulement dans l’intérêt des résidents des Îles-de-la-Madeleine, mais aussi de l’ensemble de la population du Québec.?» François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie «?Cette décision va permettre à notre gouvernement de s’assurer que la population des Îles-de-la-Madeleine ait accès à des biens et des services, et ce, à un coût abordable. Il faut rappeler que cette desserte non seulement contribue au désenclavement des Madelinots, mais elle favorise également l’approvisionnement en biens et en denrées en provenance de toutes les régions du Québec. Il est important d’étudier les besoins de la population afin de mieux adapter les services.?» Marie-Eve Proulx, ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches, de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine Faits saillants : La Société des traversiers du Québec (STQ) est responsable de l’administration de la desserte maritime des Îles-de-la-Madeleine, dont l’exploitation est confiée par contrat à Navigation Madeleine inc., filiale de la Coopérative de transport maritime et aérien (CTMA) jusqu’en 2020. Deux navires sont exploités par Navigation Madeleine inc. : CTMA Vacancier et CTMA Voyageur. Bien qu’ils soient en bonne condition, ils devront être remplacés éventuellement. En août 2018, un décret permettant de conclure un contrat de gré à gré avec Navigation Madeleine inc. a été adopté plutôt que de procéder par appel d’offres public. Le ministère des Transports et le ministère de l’Économie et de l’Innovation, en collaboration avec la STQ et le ministère du Tourisme, ont été mandatés pour procéder à l’élaboration et à l’analyse de diverses options pour la desserte maritime des Îles-de-la-Madeleine. Les partenaires devront faire rapport au Conseil des ministres d’ici le 12 juin en vue d’une prise de décision.

Lire le texte original

 

Déjeuner des chefs

Voir aussi

Tricentris et RV² Technologies (Groupe SiliCycle): une entente de 100 millions $ pour le recyclage du verre au Québec

LACHUTE  – RV² Technologies, une filiale du Groupe SiliCycle, et Tricentris, deux leaders de leur domaine …