jeudi , 17 octobre 2019

SNC-LAVALIN est vulnérable à une prise de contrôle

Le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, n’est pas passé par quatre chemins lorsqu’on lui a demandé s’il était préoccupé par une possible acquisition du géant québécois du génie : « Oui », a-t-il répondu lors d’une mêlée de presse. Selon lui, une « discussion stratégique » s’impose pour assurer le maintien au Québec du siège social de cette entreprise de 50 000 employés. « Le gouvernement a des moyens limités, on ne peut pas être impliqués partout, a convenu M. Fitzgibbon. Par contre, il y a des sièges sociaux qui sont stratégiques et, pour ceux-là, il faut une attention particulière. »

Lire l’article original

Déjeuner des chefs

Voir aussi

PurCann Pharma : nouveau leader mondial en extraction et purification de molécules d’intérêts issues du cannabis et chanvre [VIDEO]

Au cours des 25 dernières années, la firme SiliCycle a développé, fabriqué et commercialisé des …