vendredi , 23 août 2019

«Le reste du monde va dire qu’au Canada, on est donc bien niaiseux», selon Mario Dumont

Trois contrats publics majeurs ont échappé à Bombardier au cours des derniers mois, et aucun contenu local n’a été exigé de la part du Canada et du Québec, alors que ces trains vont pourtant circuler au pays.

Voir la vidéo

 

Déjeuner des chefs

Voir aussi

L’autodétermination, ce bien précieux

On le sait, le Québec perd le contrôle de ses leviers. Entre les fuites de …