lundi , 23 septembre 2019

La fracturation hydraulique à l’origine d’un tremblement de terre en Colombie-Britannique

FORT ST. JOHN, C.-B. | Un tremblement de terre survenu dans la région de Fort St. John, dans l’est de la province, à la fin de novembre a été causé par des opérations de fracturation hydraulique, a fait savoir cette semaine la Commission du pétrole et du gaz de la Colombie-Britannique (OGC).

La Commission a expliqué avoir tiré cette conclusion après avoir constaté que l’entreprise Canadian Natural Resources (CNRL) procédait à une fracturation hydraulique, destinée à de la prospection pétrolière, au moment du séisme et que les épicentres et les plus forts rapports «ressentis» se trouvaient à proximité de deux puits de l’entreprise.

Lire l’article original

Déjeuner des chefs

Voir aussi

Des salaires triplés grâce aux heures supplémentaires

La facture des heures supplémentaires a poursuivi son ascension chez Hydro-Québec l’an dernier, atteignant 164,6 …