Le gouvernement fédéral refuse de s’engager à taxer Airbnb

Après Netflix, c’est au tour de la plateforme de location de logements Airbnb de venir hanter Mélanie Joly. La ministre du Tourisme refuse de dire pour l’instant si son gouvernement va taxer l’entreprise et les particuliers qui y font appel.  La pression monte envers Ottawa pour réglementer le lucratif marché du « partage » de maisons. Comme de plus en plus d’États, le Québec et la Colombie-Britannique perçoivent la taxe de vente sur certains séjours. Mais l’industrie hôtelière aimerait que le gouvernement aille bien plus loin.

Lire l’article original

 

Déjeuner des chefs

Voir aussi

Davie: des retombées de près d’un milliard $

Le gouvernement fédéral a l’intention d’octroyer un contrat à la Davie pour la construction de …