Nouvel ALENA : « On se sent trahis » Gabriel Rancourt, président des Producteurs de lait de l’Abitibi-Témiscamingue

Le président des Producteurs de lait de l’Abitibi-Témiscamingue, Gabriel Rancourt, est en colère suite à la signature de la nouvelle entente de libre-échange, maintenant appelée l’Accord États-Unis-Mexique-Canada. Les producteurs laitiers du Québec accusent Justin Trudeau de les avoir livrés en pâture à Donald Trump. Il a offert d’importantes concessions sur le marché du lait, de l’ordre d’au moins 3,6 %, pour conclure cette entente.

« On voyait bien que ça s’enlignait de même, il y avait tellement de pression et M. Trump avait tellement fait de promesses chez eux. Nous autres, on se sent trahis, on ne se sent pas bien. »

– Gabriel Rancourt

Lire l’article original

Déjeuner des chefs

Voir aussi

Davie: des retombées de près d’un milliard $

Le gouvernement fédéral a l’intention d’octroyer un contrat à la Davie pour la construction de …