Verreault Navigation vogue en eaux favorables

LES MÉCHINS – Avec quatre navires en cale sèche, Verreault Navigation a le vent en poupe. L’agrandissement de sa cale sèche, qui a doublé de largeur en 2015, a littéralement propulsé le chantier naval des Méchins vers une plus grande prospérité. En trois ans, Verreault Navigation, situé à 40 km à l’est de Matane, a connu un bond de 40% de ses contrats.

De 27 mètres de largeur qu’elle était, la cale sèche est passée à 55 mètres. Sa longueur est restée la même, soit 244 mètres. Cet agrandissement, qui a coûté 15 millions$, financés par l’entreprise et par la Banque fédérale de développement, représente la première phase des travaux de transformation du chantier maritime. «Originalement, on avait l’idée de faire une autre cale sèche à côté de celle qu’on avait déjà, explique le président et chef des opérations, Richard Beaupré. Mais, comme les bateaux sont de plus en plus gros, on s’est dit qu’il serait mieux d’élargir la cale sèche. Donc, on a plutôt décidé de doubler la largeur pour pouvoir prendre deux navires un à côté de l’autre. De cette façon, on peut prendre plus de contrats.»

Lire l’article original

Déjeuner des chefs

Voir aussi

Davie: des retombées de près d’un milliard $

Le gouvernement fédéral a l’intention d’octroyer un contrat à la Davie pour la construction de …