mercredi , 19 juin 2019

Le Québec plus isolé que jamais…

Le Québec plus isolé que jamais…

La firme de sondage Angus Reid vient de publier une étude (faite auprès de plus de 4000 Canadiens et Canadiennes) sur l’état de la fédération canadienne. Le résultat? Une fédération plus divisée que jamais.

On a souvent parlé des deux solitudes au Québec (et dans le Canada) pour tenter de gommer le fait que deux nations distinctes sont forcées de cohabiter au sein d’une même entité politique.

Il s’agit en fait d’un constat que tous comprennent depuis longtemps : le Québec et le Canada vivent côte à côte, dans des univers parallèles. Le second en attente que le poids démographique du premier décline à un point tel que la seule issue sera, inévitablement, le mariage de raison.

En attendant, cette cohabitation forcée laisse des traces. Et cette étude le montre de façon sidérante. Cela fera beaucoup jaser. Le National Post part le bal par ce titre équivoque : « L’Ontario n’a rien d’amical, l’Alberta en a contre tout le monde et personne n’aime le Québec ».

LIRE LE TEXTE ORIGINAL

 

Déjeuner des chefs

Voir aussi

L’autodétermination, ce bien précieux

On le sait, le Québec perd le contrôle de ses leviers. Entre les fuites de …